Vu le nombre de thèmes présents sur le répertoire officiel de WordPress ou dans l’écosystème en général, on peut effectivement se poser la question.

Pourquoi ne trouverai-je pas mon bonheur dans les thèmes qui existent déjà ?

Il existe déjà de nombreux thèmes très puissants et très flexibles, avec énormément d’options de personnalisation : Astra, GeneratePress, Neve, Divi, etc…

Ces thèmes peuvent couvrir de nombreux besoins courants et permettent de créer des sites simples très rapidement et efficacement. Pour le site vitrine de votre client constitué de 10 pages et d’un blog, un bon thème et un bon constructeur de pages font l’affaire dans 99% des cas. On installe le tout, on crée un thème enfant au cas où et hop.

Puis le client demande s’il est possible d’ajouter un nouveau type de contenu et une nouvelle taxonomie. Mais il aimerait que le design des pages d’archives de ce type de contenu soit différent de celui du blog et que les vues simples affichent la taxonomie personnalisée dans l’entête de la page. ( si vous ne savez pas comment déclarer des types de contenus ou taxonomies personnalisées, le WPCookbook vous explique comment faire 😉 )

Cela nécessite d’ajouter un peu de code pour créer le type de contenu et sa taxonomie, de dupliquer et personnaliser quelques modèles de page dans le thème enfant, de créer quelques template-tags pour afficher ce nouveau contenu ou ces nouveaux champs, d’ajouter des styles, etc…

Et ce travail ne concerne qu’une seule fonctionnalité ou personnalisation. Multipliez ça par le nombre de fonctionnalités spécifiques dont ce client a besoin et vous risquez vite de vous retrouver avec un thème enfant avec des dizaines et des dizaines de fichiers et une feuille de style de 5000 lignes !

Le mot important ici est spécifique. Ce qui demande du travail, ce sont les besoins spécifiques du client : les fonctionnalités ou personnalisations spécifiques à son secteur, son business, son besoin. Jamais les besoins génériques.

Les besoins génériques courants sont prévus par le thème et par WordPress : lister les articles, afficher les catégories, fournir des modèles de pages larges et normaux, gérer les archives de catégories, ajouter une fonctionnalité de recherche, etc… C’est d’ailleurs ce qui fait de WordPress un excellent CMS. Beaucoup de fonctionnalités sont disponibles de base pour nous simplifier la vie et son écosystème d’extensions en fait une machine hautement personnalisable.

Plus le besoin est spécifique, plus développer un thème personnalisé est pertinent.

Plus le besoin et le design est spécifique, plus il sera difficile d’adapter un thème existant sans le tordre dans tous les sens ou sans en surcharger une grosse partie. Autrement dit, plus le site et les besoins sont complexes, plus ce sera complexe d’adapter un thème existant.

Il y a un point où continuer à modifier un thème existant devient trop compliqué, trop lourd ou coûteux en terme de performance ou en terme de dette technique. C’est aussi possible que certaines modifications ne soient simplement pas possibles avec le thème existant sans des développements supplémentaires très importants.

C’est au-delà de cette limite que développer son thème WordPress de A à Z devient intéressant.

Si vous développez votre thème parent, vous avez la main sur tout. Vous pouvez implémenter n’importe quel type de navigation, des modèles d’archive spécifiques, des template-tags spécifiques, de la logique spéciale dans les modèles, etc… Aussi, il y a de grandes chances que vous gagniez en performance car vous ne chargez pas de styles ou scripts superflus.

La grande problématique est de savoir où se situe cette limite !

Jusqu’où modifier un thème existant suffit ?

La réponse est spécifique au projet. Pour certains projets, la réponse est évidente et lire le brief suffit pour décider si on part sur un thème existant pour le site ou un thème complètement personnalisé. Pour d’autres projets, c’est beaucoup plus délicat de décider.

Et la décision doit prendre en compte deux facteurs importants : le temps et le budget.

Car autant le dire brutalement : développer un thème personnalisé coûte cher et c’est toujours bien plus long que d’utiliser un thème existant.

Mais c’est aussi plus rentable : le client a exactement ce qu’il veut, le site est performant et le développeur n’a pas à se greffer sur du code tiers. S’il a bien développé son thème, il sera assez facile pour lui de maintenir son travail et d’y effectuer des ajouts et ajustements si besoin.

Le plus important est de bien effectuer les recherches nécessaires en amont du projet pour déterminer si tel ou tel thème/constructeur de page permet d’afficher ce que souhaite le client à cet endroit précis, de la façon dont le site a besoin pour fonctionner correctement.

L’idée est de prendre en compte les besoins en logique de l’interface que vous devez créer. Pour chaque bloc de contenu, demandez-vous si ce bloc de contenu nécessite une logique complexe ou si c’est « juste un bout de texte à afficher ». Plus il y a de logique, plus ce sera compliqué à faire avec un constructeur de page.

Comment développer son thème WordPress ?

On ne va pas se mentir : créer un thème est assez long. Pas forcément compliqué (cela dépend du projet), mais long. Vous allez parfois avancer à grands bonds et parfois passer beaucoup de temps sur des petits éléments relativement triviaux.

Il n’y a pas de recette miracle pour créer un thème et ça peut sembler intimidant au premier abord. Mais ce n’est pas si compliqué que ça n’y parait. Il y a simplement quelques conventions à respecter, quelques passages obligés pour que tout fonctionne correctement, et un peu de WordPress Magic.

J’avais il y a longtemps commencé une petite série vidéo qui détaillait le processus, mais que je n’ai malheureusement jamais terminé. On commence, puis on a une tartine de travail d’un coup donc on met de côté temporairement, puis on zappe et on oublie. Et on se réveille au bout de 10 mois et on a plus le courage. Classique.

Si ça peut vous aider, voici la première vidéo, et vous pourrez trouver les suivantes sur ma chaine Youtube ou dans les anciens articles ici même !

Je vous présente … Développer son thème WordPress !

Il s’est passé beaucoup de choses et WordPress a beaucoup évolué depuis ces vidéos. On a un nouvel éditeur, pleins de nouveaux outils et le FSE qui pointe le bout de son nez.

Aussi, j’ai reçu plusieurs messages de lecteurs me disant que c’était bien dommage que je n’aie pas terminé cette série de vidéo. Et je suis d’accord ! Il est donc temps de passer aux choses sérieuses !

Si vous voulez apprendre à développer un thème WordPress, je vous encourage fortement à jeter un œil au cours que je suis en train de préparer : Développer son thème WordPress.

Développer son thème WordPress est un cours complet sur le développement de thèmes, dans lequel vous apprendrez tout pour créer des thèmes performants et modernes. L’objectif de Développer son thème WordPress est de montrer les mécaniques propres aux thèmes, comment les développer et comment s’intégrer au mieux à WordPress et les fonctionnalités qu’il offre.

Même si vous ne souhaitez pas devenir développeur de thèmes WordPress, vous serez mieux en mesure de déterminer si partir sur du thème personnalisé vaut le coup pour vos projets, et si non, vous serez armés pour effectuer vos personnalisations de la manière la plus propre et maintenable possible.

N’hésitez pas à vous inscrire sur la page de description du cours pour être tenu au courant de son avancement et être notifié dés sa sortie !

En espérant vous avoir aidé !

PS : cela m’aiderait énormément si vous pouviez partager la page de description de la formation sur les réseaux sociaux 😉 ! Merci encore !